Mésange bleue

Publié le par Tienouz, un ptit coin en limousin

Déja l'été touche à sa fin, voir, l'automne démarre sur les chapeaux de roues, alors les petites mésanges bleues approchent les jardins à la recherche de quelques nourritures. Les distributeurs resterons vides jusqu'au premiers grands froids mais...elles arrivent.

 

 

La mésange bleue se distingue par sa large calotte bleue. Une ligne bleue foncée traverse sa face blanche du bec à la nuque. Ses ailes et sa queue sont bleues. Le reste du dessus est brun verdâtre. Le dessous est jaune uniforme avec une bande médiane grise longitudinale peu marquée. Les deux sexes diffèrent uniquement par les couleurs moins vives et les dessins moins marqués du plumage de la femelle, notamment sur le front et les couvertures alaires.
Le bec est conique, petit et pointu, de couleur bleu-gris. Les yeux sont noirs. Les pattes et les doigts sont bleus.
Le juvénile a les joues jaune pâle, et un plumage plus jaune mais plus terne que l'adulte. Les couvertures alaires sont plus vertes et la calotte d'un bleu plus terne.

La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.

La mésange bleue cherche sa nourriture en hauteur dans les arbres. En hiver, elle fréquente les jardins, émettant un cri strident quand d'autres oiseaux viennent à la mangeoire. Malgré sa petite taille, elle est batailleuse et sait se montrer agressive pour chasser les intrus de même taille qui veulent lui faire concurrence. C'est une migratrice partielle en Europe. Les oiseaux de nos régions sont généralement sédentaires mais les espèces vivant en Europe Centrale sont affectées par les mouvements en hiver.
La parade nuptiale comprend des vols effectués par le mâle depuis la cime d'un arbre avec les ailes très étendues. Le mâle vient aussi se percher près de la femelle avec la crête hérissée, les ailes tremblantes à demi-ouvertes et tombantes. Il pratique aussi l'offrande de nourriture à la femelle qui réclame comme un poussin, en faisant trembler ses ailes. Pour attirer la femelle au nid, le mâle effectue de lents glissés vers le nid pour inviter la femelle à y aller.
La mésange bleue dort dans le lierre ou les feuillus, mais aussi dans des endroits abrités comme des creux ou des trous quand il fait mauvais temps.

 

mésange bleue

 

 

mésange bleue

 

 

mésange bleue

 

 

mésange bleue

Publié dans faune - flore - nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monica et la mer 03/10/2012 07:16


bonjour j ai cliqué sur votre lien venant dun blog ami


 car j ai vu la région limousin et je trouve par des reportages que cette région est belle


 alors je voulait mettre un com


 en plus la mésange est mon oiseau préféré , c est aussi le nom d emon bateau


 bonne journée pour  vous


 kénavo

Tienouz, un ptit coin en limousin 04/10/2012 13:10



Le limousin et la bretagne sont deux régions identiques, il manque évidemmet la mer au limousin. Meme géographie, meme climat et un caractere a peu prés semblable pour les habitants. A propos de
mer nous avons notre petite mer d'eau douce intérieur grace au lac de vassivier ( il fera l'objet d'articles a venir). Donc bienvenue en limousin et "chabaz d'entrar"



abondance en savoie 30/09/2012 18:18


Je les adore,j'en ais plein dans mon jardin

Oggui 30/09/2012 08:54


Bonjour l'Ami, je ne suis que de samedi sous une pluie battante du coup j'ai pris l'autoroute ..... par sécurité.

Ta petite mésange bleu superbe image de pro .... si, si ..... mais non pas l'impératrice !!!! si, sis pour oui, oui ... la encore pas le dessin animé ... Bon belle image.
Bonne continuation et soignes toi bien, amitié aux enfants.

bellane 29/09/2012 08:27


merveille****

telos 29/09/2012 07:12


c'est craquant et quelle qualité photographique!