Les Jacobins, Toulouse 31.

Publié le par Tienouz, un ptit coin en limousin

Souvent vivre dans une ville n'est pas toujours le meilleur moyen de la connaitre, souvent je l'ai remarqué. Alors si vous passez à Toulouse les Jacobins est vraiment un endroit qu'il ne faut pas louper. Entrez dans l'église vous serez surpris, puis poussez la porte du cloitre.

 

 P1100883

 

 

 

L'église des jacobins

L'église fut considérée comme la plus belle église dominicaine de l'Europe chrétienne. Elle mesure 80 mètres de long sur 20 mètres de largeur créant un volume intérieur impressionnant. Les piles sont hautes de 22 mètres et sont considérées comme les plus hautes colonnades élevées de l'architecture gothique. Le « palmier » est un chef-d'œuvre unique au monde s'élevant à 28 mètres de hauteur.

L'extérieur du bâtiment a une apparence stricte et très imposante. Les murs sont hauts et droits avec de puissants arcs brisés en surplomb et avec des flancs armés de hauts contreforts à ressauts. Seule une porte et quelques gargouilles ornent les façades de l'édifice. À l'ouest, seul un portail roman en plein cintre de 1234 rompt l'aspect strict de la façade.

L'intérieur est peint de décor polychrome avec çà et là des croix occitanes. Des vitraux inspirés des roses occidentales du XIV ont été réalisés par Max Ingrand  en 1955.

L'église a été consacrée plusieurs fois, notamment le 22 octobre 1385, et au retour des reliques de saint Thomas d'Aquin.

Le clocher

Le clocher repose sur le flanc nord de l'église et mesure 45 mètres de haut. Il a été construit entre 1275 et 1298 de façon similaire à celui de la basilique saint Sernin toute proche. C'est un clocher octogonal de quatre étages en retrait percés de baies géminées couvertes d’arc en mitre. Sa flèche originale a été détruite à la Révolution.

Le cloître

Le cloitre est formé de quatre galeries construites entre 1306 et1309. Les colonnades sont en marbre gris de Saint Béat et les chapiteaux sont ornés de sculptures végétales. Elles soutiennent un toit en appentis reposant sur des arcs de briques, eux-mêmes reposant sur les chapiteaux.

 

 

P1100905

 

 

 

P1100902

 

 

P1100904

 

 

 

P1100909

 

 

P1100910

 

 

 

P1100884

 

 

P1100886

 

 

P1100900

Publié dans ailleur et la bas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KLINX 06/01/2012 10:37


Bjr Tienouz et bonne année, je te souhaite le meilleur  bien sincèrement. Notre malheureuse planète à besoin de bcp plus de personnes qui "regarde" autour d'euxun peu comme toi et
entre autres! J'ai regardé il y a deux jours sur ARTE, soir, un documentaire " les cathédrales dévoilées" ; La foî c'est ce qui transparait du génie que l'hommeest capable de mettre en créant des
chefs-d'oeuvre qui traversent les siècles, comme la passion du jardinier, qui invente ou renforce la résistance de ses fleurs et de ses légumineux. Je n'enferme pas la foî : je la ressents et je
l'exprime avec ce que ma culture me lègue : du sud, avec une lointaine très lointaine racine celte... j'adore la photo de la placide accouchée le petit à ses pattes, simplement.. Bne journée et
merci encore du passage!  

TITIPETITBOUT 02/01/2012 19:28


La curiosité paye, tes phots de ce magnifique endroit sont superbes ! 

Patrick - l'autunois 02/01/2012 10:42


A mon tour de te souhaiter une Bonne et Heureuse année 2012 !!!!!!!!!! Amicalement. Patrick.

chris03 02/01/2012 00:07


Trés belle série sur cette église et cloître, malheureusement je ne connais pas Toulouse, peut-être un jour....

Christine7478 01/01/2012 23:19


Merci pour cette belle visite;


Je te souhaite  une bonne année 2012 pour toi et tes enfants   Amitiés Christine