Chapelle d'Ydes bourg 15.

Publié le par Tienouz

Comme promis nous nous arretons sur les détails  de la chapelle saint Georges d'Ydes.
Pour commencer une petite situation historique de l'endroit.
Nous ferons cette visite en deux ou trois jour.

Situé à environ 65 km au sud-ouest de Clermont-Ferrand, et à 15 km au nord-est de Mauriac, Ydes, est un petit village situé au bord de la rivière appelée la Sumène. Les origines de ce haut templier semblent remonter au plus profond de notre histoire. C'est au siècle dernier que fut découvert dans une prairie voisine les fondations d'un vaste établissement thermal datant de l'époque gallo-romaine. La voie romaine reliant Clermont à Rodez passe également à Ydes, une borne milliaire y fut retrouvée et serait conservée au château de Vals. Pour terminer, sur cette brève présentation de l'histoire de Ydes, il faut également citer la source Saint-Georges, jadis très fréquentée des pèlerins, qui y venaient y chercher de l'eau, elle avait dit-on des vertus laxatives, diurétiques et toniques.



 L'édification de l'église paroissiale par les Templiers a précédé de trente ans l'annexion de l'Auvergne à la France par Philippe-Auguste en 1199, après qu'il eut fait la paix avec Richard Cœur de Lion. Ydes dépendait dès l'origine de la milice du temple et l'époque précise de sa fondation, de même que le nom de son fondateur ne sont pas connu, néanmoins, il est probable qu'elle remontrait à une date antérieure à celle de la construction de l'église et qu'elle dût son établissement à l'un des seigneurs de la maison Madic qui au XIIème siècle fournit de nombreux dignitaires à l'Ordre du Temple.







Le porche a la forme d'un quadrilatère allongé du Nord au sud. Sur la paroi de droite, l'artiste a représenté dans deux baies surmontées d'ogives, Daniel dans la fosse aux lions : dans la baie de gauche, Daniel est assis au milieu de six lions couchés, et dans la baie de droite un ange tient par les cheveux le prophète Habacuc qui présente à Daniel, d'une main un pain et de l'autre dans un vase à anse, le potage qu'il avait préparé pour ses moissonneurs. Sur le côté gauche, on voit dans une arcature double semblable à la première une scène de l'Evangile qui n'est autre que l'Annonciation. Dans la baie de gauche, l'ange Gabriel, debout une petite croix dans la main apporte à la Vierge le message divin. Dans la baie de droite, Marie également debout les bras ouverts écoute l'ange céleste.


Publié dans auvergne

Commenter cet article

Cardabelle38 16/07/2009 13:13

Oh ! quelle surprise ... ce bourg est celui d'ou est originaire ma mère, ma grand-mère ... aujourd'hui décédée ... tu m'as fait monter les larmes aux yeux ... n'y suis pas retourner depuis .... si longtemps que ma mémoire l'a oublier ... séquence émotion pour moi !

mtclo88 10/07/2009 05:18

superbe!!! tu fais bien de prendre en photo car les lions ressemblent à des chats!!!...l'érosion du temps!!!! bisous et bonne journée @+

dacaio 09/07/2009 21:41

j'aime bien les visages sculptés sous le linteau de l'église ... çà me rappelle la cathédrale de Brive la gaillarde .. normal, c'est presque la même région ... les autres sculptures, c'est de l'art naif ou l'usure du temps ??? à bientôt dans le limousin ... gros bisous

kali 09/07/2009 21:40

Qu'elles sont émouvantes ces sculptures .

Patrick-l'autunois 09/07/2009 21:10

De nouveau chez toi pour admirer ! Passes une bonne soirée et @+ Amicalement. Patrick.